分享

【法中对照】《恶之花》BÉNÉDICTION祝福

 五者自居 2020-07-18

《恶之花》BÉNÉDICTION祝福

【法】夏尔·波德莱尔 著

杨松河 译



 

Lorsque, par un décret des puissances suprêmes,
Le Poëte apparaît en ce monde ennuyé,
Sa mère épouvantée et pleine de blasphèmes
Crispe ses poings vers Dieu, qui la prend en pitié:

- «Ah! que n'ai-je mis bas tout un nœud de vipères,
Plutôt que de nourrir cette dérision!
Maudite soit la nuit aux plaisirs éphémères
Où mon ventre a conçu mon expiation!

Puisque tu m'as choisie entre toutes les femmes
Pour être le dégoût de mon triste mari,
Et que je ne puis rejeter dans les flammes,
Comme un billet d'amour, ce monstre rabougri,

Je ferai rejaillir ta haine qui m'accable
Sur l'instrument maudit de tes méchancetés,
Et je tordrai si bien cet arbre misérable,
Qu'il ne pourra pousser ses boutons empestés!»

Elle ravale ainsi l'écume de sa haine,
Et, ne comprenant pas les desseins éternels,
Elle-même prépare au fond de la Géhenne
Les bûchers consacrés aux crimes maternels.

Pourtant, sous la tutelle invisible d'un
Ange,
L'Enfant déshérité s'enivre de soleil,
Et dans tout ce qu'il boit et dans tout ce qu'il mange
Retrouve l'ambroisie et le nectar vermeil.

Il joue avec le vent, cause avec le nuage,
Et s'enivre en chantant du chemin de la croix;
Et l'Esprit qui le suit dans son pèlerinage
Pleure de le voir gai comme un oiseau des bois.

Tous ceux qu'il veut aimer l'observent avec crainte,
Ou bien, s'enhardissant de sa tranquillité,
Cherchent à qui saura lui tirer une plainte,
Et font sur lui l'essai de leur férocité.

Dans le pain et le vin destinés à sa bouche
Ils mêlent de la cendre avec d'impurs crachats;
Avec hypocrisie ils jettent ce qu'il touche,
Et s'accusent d'avoir mis leurs pieds dans ses pas.

Sa femme va criant sur les places publiques:
«Puisqu'il me trouve assez belle pour m'adorer,
Je ferai le métier des idoles antiques,
Et comme elles je veux me faire redorer;

Et je me soûlerai de nard, d'encens, de myrrhe,
De génuflexions, de viandes et de vins,
Pour savoir si je puis dans un cœur qui m'admire
Usurper en riant les hommages divins!

Et, quand je m'ennuierai de ces farces impies,
Je poserai sur lui ma frêle et forte main;
Et mes ongles, pareils aux ongles des harpies,
Sauront jusqu'à son cœur se frayer un chemin.

Comme un tout jeune oiseau qui tremble et qui palpite,
J'arracherai ce cœur tout rouge de son sein,
Et, pour rassasier ma bête favorite,
Je le lui jetterai par terre avec dédain!»

Vers le
Ciel, où son œil voit un trône splendide,
Le Poëte serein lève ses bras pieux,
Et les vastes éclairs de son esprit lucide
Lui dérobent l'aspect des peuples furieux:

- «Soyez béni, mon Dieu, qui donnez la souffrance
Comme un divin remède à nos impuretés
Et comme la meilleure et la plus pure essence
Qui prépare les forts aux saintes voluptés!

Je sais que vous gardez une place au Poète
Dans les rangs bienheureux des saintes Légions,
Et que vous l'invitez à l'éternelle fête
Des Trônes, des Vertus, des Dominations.

Je sais que la douleur est la noblesse unique
Où ne mordront jamais la terre et les enfers,
Et qu'il faut pour tresser ma couronne mystique
Imposer tous les temps et tous les univers.

Mais les bijoux perdus de l'antique Palmyre,
Les métaux inconnus, les perles de la mer,
Par votre main montés, ne pourraient pas suffire
A ce beau diadème éblouissant et clair;

Car il ne sera fait que de pure lumière,
Puisée au foyer saint des rayons primitifs,
Et dont les yeux mortels, dans leur splendeur entière,
Ne sont que des miroirs obscurcis et plaintifs!»

 


祝福*

 

 

当,全能天神至高无上下神谕,

诗人降生来到这讨厌的世界,

面对可怜她的天主握拳叫屈,

他的母亲惊恐万状骂声不绝:

 

“哎哟!我倒不如生下一团蝰蛇,

也不养活这丢人现眼的贱货!

该咒骂那心血来潮的销魂夜,

老娘肚子才结下这赎罪苦果!

 

“既然你从女界偏偏把我挑上,

害得我受尽无耻丈夫的厌恶,

既然我不能将怪胎送去火葬,

付之一炬,如销毁一张情书,

 

“你的憎恨压出我的冲天怒火,

对被你恶语诅咒的凶器发难,

我非把这悲惨小树扭断不可,

 绝不许它冒毒芽把瘟疫传染!”

 

就这样她忍气吞声咽下恨水,

可是,无限天机就是弄不明白,

她只好在地狱深处作好准备,

为母有罪必受火刑堆好干柴。

 

谢天谢地,有个天使暗中护佑,

丧权弃儿居然在阳光中陶醉,

吃的喝的琳琅满目应有尽有,

竟能找到琼浆玉液佳肴美味。

 

他和风儿玩耍,他与云儿说话,

得意忘形唱着歌走上十字道①;

精灵伴随着他朝圣放心不下,

含着泪见他欢乐像林中小鸟。

 

他之所爱观言察色提心吊胆,

见他若无其事反而胆壮气粗,

争先恐后设法惹他叫屈喊冤,

跃跃欲试准备对他作威作福。

 

他虽然享有糊口面包和酒水,

可他们却在里面吐痰抹灰土;

他们故意嫌弃他碰过的东西,

就连踩他的脚印也指鸡骂狗。

 

他的妻子当庭广众大嚷大叫:

“既然他觉得我很美值得心爱,

我就要把古典美人终身仿效,

像她们披金戴银招展风流派;

 

“甘松茅、乳香和没药,令我心醉,

安享屈膝跪拜礼,还有肉和酒,

看看爱慕我的人是否心实惠,

香客敬神我自笑取偷偷消受!

 

“可是,亵渎的玩笑烦得我心麻,

便狠狠对他摸去细嫩的手掌;

我的指甲,犹如女妖张开鹰爪,

抓开一条血路直达他的心脏。

 

“仿佛逮住一只扑跳着的小鸟,

我从他胸中掏出血红的心脏,

而且,为让宠物痛快吃个大饱,

我轻蔑地把这人心扔在地上!”

 

仰望青天,一尊宝座灿烂辉煌,

诗人泰然举起双臂虔诚一片,

头脑清醒精神焕发万顷霞光,

群情激愤的情景竟视而不见:

 

“感谢祝福,我的主,您赐我痛苦,

好比一粒仙丹医治我的无耻,

又似极品香精抑或精华美酒,

为猛士强精享受神圣的乐事!

 

“我知道您为诗人留出了座位,

在真福圣徒军团中礼遇在先,

您邀请诗人与九级天使盛会,

宝座道德和权力,神宴久不散。

 

“我知道痛苦就是唯一的尊贵,

留人间入地狱绝对不受伤害,

为编我的神秘王冠添加金桂,

就要调遣东西南北古往今来。

 

“不过古代帕尔米拉散失珍宝,

不是旷世金属,便是大海明珠,

即使您亲手镶嵌,也无足添俏,

难以成全堂皇冠冕明丽炫目;

 

“因为诗人桂冠乃是纯光玉成,

圣炉烈火早把本色光芒提炼,

凡胎肉眼,即使极尽炯炯有神,

终究不过是黯淡怨恨的镜面!”

 

——————————

*这是一首十二音节诗,每节四行,押交叉韵(abab)。最早发表于1857625日初版《恶之花》。诗人从降生之日开始,天主就赐予他痛苦,就受到包括母亲和妻子在内的世人的怨恨和辱骂。诗人是在骂声中成长的。正是天赐痛苦和世人的凌辱造就了他的诗人桂冠。无苦不成诗。《恶之花》不是无源之水,无本之木,而是诗人受苦受难心路的《圣经》。为了写好这部痛苦的《圣经》,诗人要调动东西南北,古往今来,写出比古代“帕尔米拉珍宝”还要珍贵的诗篇。诗人说到做到了。

①暗指耶稣受难的十字架。

    ②据《圣经》记载,天使分为九级,其中宝座天使、道德天使和权力天使均属于高级天使。

③叙利亚古城废墟,相传为古代所罗门王所建。

夏尔·波德莱尔《恶之花》1

杨松河译2003

    转藏 全屏 打印 分享 献花(0

    0条评论

    发表

    请遵守用户 评论公约

    类似文章 更多